Jean-Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du monde

6906 WILMOTTE Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du monde

Il a commencé par l’architecture intérieure. Collectionneur d’art, la muséographie est ce qu’il apprécie le plus en architecture intérieure. Il a ensuite évolué vers l’architecture et l’urbanisme. Il est aujourd’hui un des architectes français les plus internationaux.

Véritable architecte d’affaire, il est apprécié pour son style élégant et sobre, un vocabulaire intemporel et l’importance des détails, pour le respect de ses engagements et la maîtrise des budgets. Ses forces ? Son agence tout d’abord, 200 collaborateurs, des savoir-faire larges et intégrés.
Son carnet d’adresse ensuite. Il sait qu’il a la chance de pouvoir choisir ses clients, ceux qui font l’histoire, et de choisir ses projets. Il aime façonner la ville de demain, donner des ailes à des projets invraisemblables. Il a le talent rare d’écouter. Les projets qu’il façonne ressemblent d’abord à ses clients. Ce qu’il aime : changer constamment d’échelle. Ce qu’il aime encore ? La diversité des projets qu’il met en oeuvre. Les projets qu’on lui confie dans la capitale française sont enfin à la hauteur de son talent : la Halle Freyssinet de Xavier Niel, l’incubateur numérique le plus grand du monde, le projet Balard et la construction de 90 000 m2 de bureaux mais aussi la réhabilitation de l’hôtel Lutetia, le réaménagement muséographique de 3 espaces au Musée d’Orsay, le centre spirituel et culturel orthodoxe russe…

Il n’a pas de projet préféré si ce n’est ceux de demain… Mais ses projets de muséographie l’ont marqué

La muséographie du Pavillon des Sessions abritant les arts premiers au Louvre : Le sujet l’intéressait étant lui-même collectionneur très engagé d’art premier.  Il a aimé la liberté qu’il a eu dans le projet et le fait de côtoyer un univers d’avertis éclairés.

La muséographie du Musée d’art islamique de Doha : Il a aimé le côté religieux du projet, peu d’oeuvres mises en scène dans beaucoup d’espace. Cela lui a permis d’explorer une dimension d’exposition nouvelle, sacrée.

La muséographie du Grand Louvre, et celle du Rijksmuseum à Amsterdam qui a duré 9 ans : Il apprécie beaucoup la peinture hollandaise car en l’observant on apprend beaucoup de l’histoire du peuple hollandais, commerçants et conquérants. Il a aimé concevoir une scénographie autour d’une expérience et il a travaillé autour du thème d’un cabinet d’amateur. Les œuvres d’art ne sont plus présentées par chronologie mais comme des tableaux : un tableau est mis à côté du sabre dans le tableau, etc.

Qu’est ce que pour vous l’art de vivre à la française ?

L’art de vivre, c’est comme une promenade dans Paris. C’est d’être ébloui, c’est d’être content. C’est pouvoir se balader, se promener, aller boire un verre, aller au restaurant, au théâtre, le tout en toute liberté. C’est la chaleur humaine qui se dégage des lieux publics. Il y a des villes où l’on ne peut pas se promener, où l’on ne ressent pas la chaleur humaine qui s’en dégage. Les terrasses parisiennes expriment un véritable art de vivre : pouvoir s’asseoir, regarder et ne rien faire… C’est ensuite d’être ébloui, d’avoir une curiosité sans cesse attisée, avec les librairies, les musées, les espaces culturels. C’est le fait que tout se concentre comme une vie de village. C’est aussi de ressentir à la fois la tradition, l’histoire et la modernité, c’est de percevoir une dissonance perpétuelle entre le luxe et le destroy. C’est enfin la manière dont on absorbe les modes étrangères, la manière dont on sélectionne avec élégance les influences d’ailleurs.

Qu’est-ce qui vous fait sourire à Paris ?

Les gens sont différents selon les lieux ! Ce ne sont pas les mêmes ! Ceux de la terrasse du café Bonaparte ou du Café Flore ne se retrouveront nulle part ailleurs.

Vos monuments préférés ?

Les places, parce qu’il y a de la vie, parce que ce sont des zones de respiration dans la ville… La place Dauphine, la place du Théâtre de l’Atelier, la place de l’Odéon, ou encore la place des Vosges.

Votre jardin préféré ?

Le jardin de la place des Vosges à 8h du matin, sublime, quand on prend son café au Bourgogne.

6907 WILMOTTE Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du monde

Tramway des Maréchaux ©Pascal Tournaire

6908 WILMOTTE Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du monde

Musée du Louvre ©Didier Boy de la Tour

6909 WILMOTTE Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du monde

Rijksmuseum ©Julien Lanoo

twitter Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du mondepinterest Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du mondefacebook Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du mondegoogle Jean Michel Wilmotte | Architecte et urbaniste du monde

Paris vu par

Your Comments

© 2013 paris-is-beautiful.com, All right reserved fr