L’éclair | Une gourmandise foudroyante

5710-L-ECLAIR-PATISSERIE

Une pâte à choux étirée en forme de doigt, une garniture de crème pâtissière au chocolat ou au café et un glaçage sucré… quelle pâtisserie rappelle autant les saveurs de l’enfance que l’éclair pâtissier ? Goûter bien mérité après une dure journée d’école ou dessert très attendu du déjeuner dominical, l’éclair reste associé à des instants de plaisirs gourmands pour les enfants…et les plus grands.

S’il est toujours la star du goûter, l’éclair ne date pourtant pas d’hier !Avant de prendre son nom actuel, l’éclair ressemblait étrangement à une autre pâtisserie, le pain de la duchesse. Même pâte à choux, même forme ressemblant à un doigt… la différence ? Le pain de la duchesse était roulé dans une pâte d’amandes effilées. Il faut attendre le milieu du XIXe siècle et l’intervention du célèbre pâtissier Antonin Carême, pour que les amandes disparaissent au profit d’un glaçage au chocolat ou café et que la pâtisserie soit garnie de crème pâtissière. L’éclair était né !

L’éclair ? Un bien drôle de nom ! Les théories le concernant ne manquent pas et sont plus savoureuses les unes que les autres ! Est-ce un clin d’œil amusé à la vitesse (de l’éclair) à laquelle la pâtisserie est dévorée ? Un hommage à la forme allongée du dessert ? Et pourquoi pas une allusion à l’aspect brillant du glaçage ? On ne sait pas ! La théorie la plus rependue veut cependant que l’éclair doive son nom à son créateur en référence au succès fulgurant rencontré par la pâtisserie à travers la France…Et pas que ! Sous l’influence de l’hériter du trône Edouard VIII, grand amateur de plaisirs en tout genre, l’éclair a fait fureur dans les salons de l’Angleterre Victorienne.

Après des débuts aussi glorieux, l’éclair, devenu une gourmandise incontournable des boulangeries, aurait pu sombrer dans la monotonie et la banalité. Que nenni ! Aujourd’hui encore, l’éclair continue de séduire les gourmands et s’est frayé une place de choix dans l’histoire de la pâtisserie. Comment se lasser ? L’éclair de génie, L’atelier de l’éclair…d’audacieuses enseignes spécialement consacrées à cette pâtisserie fleurissent pour le plus grand bonheur de ses inconditionnels :

Pistache, framboise, caramel au beurre salé, passion…Chez Christophe Adam, pâtissier de chez Fauchon et créateur de l’Eclair de génie, l’éclair est décliné en une quarantaine de saveurs qui font frémir les papilles. De son coté, L’atelier de l’éclair, fait l’ambitieux pari de proposer des éclairs aux étonnants gouts salés :saumon aneth, foie gras et confiture de figue, jambon compté…l’éclair ne cesse pas d’éveiller l’imagination.

Pour autant, que les nostalgiques se rassurent ! Le traditionnel éclair au chocolat ou au café n’est pas laissé à l’abandon puisque de Jean Paul Hévin à la pâtisserie Carette, les plus grandes maisons continuent d’en sublimer la recette pour atteindre la perfection. De quoi impressionner Antonin Carême en personne !


Source images Paris-is-beautiful.com / Happiness as an Art de Vivre :

5710-L-ECLAIR-PATISSERIE   Source : Fauchon

twitter Léclair | Une gourmandise foudroyantepinterest Léclair | Une gourmandise foudroyantefacebook Léclair | Une gourmandise foudroyantegoogle Léclair | Une gourmandise foudroyante

Objets So French !

Your Comments

© 2013 paris-is-beautiful.com, All right reserved fr