Place Dauphine | Une petite halte sur l’île de la Cité

  • 1121-PLACE-DAUPHINE-P
  • 1122-PLACE-DAUPHINE

Rendue célèbre par Jacques Dutronc dans sa chanson “Paris s’éveille”, la place Dauphine est un petit havre de paix au cœur du tumulte parisien.

L’endroit idéal pour venir faire une pause au milieu des visites touristiques. Très calme, cette petite place en forme de triangle à laquelle on accède par le majestueux pont Neuf offre un point de vue magnifique sur la Seine.

Il faut prendre le temps de s’asseoir sur un banc pour contempler le spectacle des boulistes car l’endroit est fréquenté par des assidus de la pétanque. Pourquoi ne pas s’attabler à la terrasse d’un des nombreux restaurants qui bordent la place pour profiter de l’animation?

Pour les curieux, sachez que les grands acteurs français Simone Signoret et Yves Montant habitèrent l’une des maisons bourgeoises de la place, au n°15.

Votre halte terminée, poursuivez la ballade autour du quartier, côté rive droite pour découvrir les animaleries du quai de la Mégisserie tout proche, qui raviront les enfants et les amoureux des poissons rouges, perroquets et autres caniches.

Un peu d’histoire…

Originellement un marécage, la place Dauphine se situe sur l’emplacement de trois îlots alluvionnaires : l’île aux Bœufs, l’île du Patriarche et l’île aux Juifs. C’est sur cette dernière que le templier Jacques de Molay fut brûlé vif, le 11 mars 1314.

Henri IV décide un ambitieux plan urbanistique de Paris et la création du pont-Neuf reliant l’île de la Cité aux îlots. Il achète alors les îlots et en fait don, moyennant une rente, à son fidèle serviteur Achille Ier de Harlay. Celui-ci requiert la possibilité de créer une place résidentielle : la place Dauphine est née et baptisée ainsi en l’honneur de la naissance de Louis XIII.

De forme triangulaire, elle est entourée de résidences uniformes dont deux immeubles seulement conservent leur aspect d’origine. En effet, les maisons doivent être conformes au plan établi par le ministre Sully : de même ordre, faits de pierres et de briques, les édifices s’élèvent sur deux étages et les arcades du rez-de-chaussée doivent, tout comme la place des Vosges, abriter des commerces.

Après la Révolution…

Rapidement, au XVIIIe siècle, les prérogatives royales ne sont plus suivies. Les bâtiments sont dénaturés, parfois démolis et la place Dauphine est renommée, de 1792 à 1814, place de Thionville. En 1818, face aux pavillons de la place, on installe une nouvelle statue équestre d’Henri IV (la première a été fondue pendant la Révolution), puis en 1854, sur la volonté de l’architecte Viollet-le-Duc, le côté pair de la rue Harlay est complètement détruit afin de laisser ouverte la perspective sur le palais de justice. C’est dans cette configuration que la place Dauphine, agrémentée en son centre d’un square, se dévoile aujourd’hui aux promeneurs.


Source images Paris-is-beautiful.com / Happiness as an Art de Vivre :

1121_PLACEDAUPHINE_P      Source : Shutterstock – Libre de droits / 1122_PLACEDAUPHINE          Source : Shutterstock – Libre de droits

 

twitter Place Dauphine | Une petite halte sur lîle de la Citépinterest Place Dauphine | Une petite halte sur lîle de la Citéfacebook Place Dauphine | Une petite halte sur lîle de la Citégoogle Place Dauphine | Une petite halte sur lîle de la Cité

,

Related Places

Review has already been inserted from this machine. So no other reviews are allowed from this machine on this post.

Send To Friend

Captcha Verification
captcha image

Send Enquiry

Captcha Verification
captcha image

Claim Listing

What is the claim proccess?

Captcha Verification
captcha image

© 2013 paris-is-beautiful.com, All right reserved fr