Conciergerie | L’ancienne prison du Palais Royal

  • 567-CONCIERGERIE-P
  • 568-CONCIERGERIE
  • 569-CONCIERGERIE

La Conciergerie est le plus ancien témoignage du palais de la Cité, siège du pouvoir des rois de France jusqu’au 14ème siècle et aussi connue pour avoir été une terrible prison pendant la Terreur, sous la Révolution française.

La visite de la Conciergerie est une véritable immersion dans l’histoire de la France et plus particulièrement dans celle de la fin de la monarchie. Les reconstitutions bien faites permettent même aux enfants de comprendre cet épisode de l’histoire. L’accent est évidement mis sur le personnage de Marie Antoinette au destin tragique.

Les salles à visiter.

– Les salles médiévales illustrant la vie du palais de la Cité.

– La salle des Gens d’armes, construite
 dès 1302, sous Philippe le Bel, exemple unique d’architecture gothique dans un palais.

– Le pavillon des cuisines.

– La salle des gardes est contemporaine de 
la salle des Gens d’armes. Le Tribunal révolutionnaire y siégea en 1793.

– Les salles révolutionnaires.

– La rue de Paris du nom de « Monsieur de Paris », bourreau de l’époque révolutionnaire.

– Le couloir des prisonniers constituait l’axe principal de la prison. Les détenus y circulaient à leur guise.

– Le bureau du greffier, celui du concierge, la salle de la toilette des condamnés ont été reconstitués.  A l’étage figure la liste des prisonniers incarcérés à la Conciergerie pendant la Terreur. Une série de cachots présente les conditions d’enfermement des différentes catégories de détenus.

– La chapelle dite « des Girondins » occupe l’emplacement de l’oratoire médiéval du roi. (Les 21 députés girondins y banquetèrent avant leur exécution le 30 octobre 1793).

– La chapelle commémorative
 de Marie-Antoinette aménagée en 1815 
à l’emplacement précis de la cellule de la reine.

– La cour des femmes entourée par deux étages de cachots de prisonnières. On peut y voir la fontaine où elles lavaient leur linge, l’une des tables de pierre où elles prenaient les repas et « le coin des douze » : c’est ici que les condamnés attendaient la charrette qui les emmenait à l’échafaud par groupe de 12.

– La cellule de Marie-Antoinette a été reconstituée sur une partie du véritable cachot de la reine.

Un peu d’histoire…

Siège du pouvoir des rois de France.

– Clovis installe sa demeure royale sur l’Ile de la Cité au 6ème siècle.

– Hugues Capet (939-941) roi des Francs (le premier de la dynastie capétienne) installe son conseil et son administration dans le palais de la Cité.

– Sous le règne de Saint-Louis (1214-1270) , puis de son fils Philippe III de France (1245-1285), et de son petit-fils Philippe IV le Bel (1268 –1314), le palais connaît une forte expansion et illustre la forte centralisation du pouvoir royal.

– Charles V (1338 -1380)  assiste à l’assassinat des conseillers de son père Jean II le Bon. Quand il devient roi, Charles V quitte le palais en 1360 , pour une résidence mieux gardée et s’installe à l’hôtel Saint-Pol, une de ses résidences aujourd’hui détruite, puis au Louvre, tout comme ses successeurs.

Pourquoi la Conciergerie ?

A partir de cette date, la garde du Palais est confiée à un “intendant” ou à un concierge doté de pouvoirs de justice, chargé d’administrer le Palais et la prison d’État créée en 1370. Le nom de conciergerie englobe l’ensemble des bâtiments gardés par le concierge du Palais. La prison passera sous la responsabilité du parlement ensuite. De nombreux prisonniers d’État vont y séjourner comme Ravaillac, l’assassin d’Henri IV.

Une terrible prison pendant la période de La Terreur sous la Révolution française.

Sous la Révolution française, le Parlement de Paris est fermé en 1790. Du printemps 1793 à l’été 1794,  c’est la terreur : près de 3000 personnes comparaîtront devant le tribunal et seront ensuite guillotinées. De grands personnages seront jugés comme la reine Marie-Antoinette (jugée le 3 octobre et guillotinée le 16 octobre 1793) et Danton (le 5 avril  1794).

La Conciergerie était réputée comme la plus dure des prisons. Pendant la Terreur, 
les prisonniers étaient enfermés par centaines dans les cellules, dans de terribles conditions. On assiste aussi à des procès collectifs et chaque jour des dizaines de personnes sont guillotinées.

La Conciergerie devient Monument historique en 1914. La prison fut fermée en 1934.


Infos prix :

Plein tarif : 8,50 € – Tarif réduit : 5,50 € – Aucune vente de billets à l’avance n’est possible. Possibilité de billets jumelés avec la Sainte Chapelle.


Source images Paris-is-beautiful.com / Happiness as an Art de Vivre :

567_CONCIERGERIE_P          Source : Shutterstock -Libre de droits / 568_CONCIERGERIE   Source : Shutterstock -Libre de droits / 569_CONCIERGERIE   Source : Shutterstock -Libre de droits

twitter Conciergerie | Lancienne prison du Palais Royalpinterest Conciergerie | Lancienne prison du Palais Royalfacebook Conciergerie | Lancienne prison du Palais Royalgoogle Conciergerie | Lancienne prison du Palais Royal

,

Related Places

Place Your Review

Rate this place by clicking a star below :

Upload Image

Attach an image to your review.

Send To Friend

Captcha Verification
captcha image

Send Enquiry

Captcha Verification
captcha image

Claim Listing

What is the claim proccess?

Captcha Verification
captcha image

© 2013 paris-is-beautiful.com, All right reserved fr